1. Définir les caractéristiques du bien que vous recherchez

Les avantages et les inconvénients que vous êtes prêt à accepter

Trop souvent cette étape n’est pas clairement définie et lors de l’acquisition

Il faut bien être en phase dans le couple sur ce cahier des charges

idéalement outre la localisation et le budget définissez 3 critères

Je cherche un bien :

  • Espace de vie minimum 40 m2
  • Lumineux
  • Garage boxé

Rédhibitoire :

  • Avoir un ascenseur
  • Minimum au 3 éme étage
  • Cuisine fermée

Cette mise au point faite vous pouvez passer au budget

  1. Déterminer votre budget

Prenez au préalable un rendez-vous avec votre banque ou un courtier afin de définir l’enveloppe budgétaire de votre projet

La sagesse veut que vous gardiez une certaine somme de côté :  la vie nous réservant souvent « pas que des bonnes nouvelles »

  1. Les visites :

Il faut aller vite ! Sur certains secteurs les biens sont rares.

Il faut être dans les premiers à visiter et se positionner

N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel ou un proche

  1. L’offre d’achat

Si un vous correspond à vos attentes, faites une offre d’achat

La aussi vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel pour la rédiger

Une offre doit comporter des éléments importants : notamment votre financement du bien (cela pourra être un élément déterminant pour que le vendeur choisisse votre dossier), si vous avez déjà vendu votre bien …. Et l’offre doit être limitée dans le temps.

Demandez bien à avoir

 

  1. Le compromis de vente :

Le compromis de vente est signé soit chez le notaire, soit par l’intermédiaire de votre agent immobilier. Vous pourrez à ce moment poser toutes les questions qui vous semblent importantes et un chèque d’acompte compris entre 5 et 10% du prix de vente vous sera demandé. Le notaire ou l’agence immobilière encaissera le chèque sur un compte séquestre.

  1. A l’issu du compromis, la loi SRU prévoit un délai de rétractation de 7 jours à compter de la notification de la vente remise en mains propres le jour du compromis, ou envoyée par voie postale à l’adresse des acquéreurs. Passé ce délai, vous aurez 10% du montant d’acquisition de pénalité.
  2. Les démarches bancaires pour financer votre bien

Il faut bien être vigilant sur le taux d’intérêt et sur l’assurance d’autre part.

Une fois que vous avez le compromis (et pas avant) une banque pourra officiellement vous confirmer qu’elle finance votre futur bien

Votre prêt devra cependant être définitivement accepté par votre organisme financier 45 jours après celui-ci. Si le financement est refusé, alors la vente est annulée et l’acompte vous est restitué selon les conditions suspensives d’obtention du prêt.

Sauf si vous avez stipulé sans clause suspensive de financement

En cas de financement au comptant, les démarches sont simplifiées. Le délai de rétractation passé, vous êtes définitivement engagé. Ce cas de figure est une garantie supplémentaire pour les vendeurs.

  1. Assurance de votre bien

Pensez à assurer votre bien avant la signature définitive !!!!

  1. Signature de l’acte authentique

Ne pas oublier d’inviter votre famille, vos amis et votre agent immobilier pour fêter cet évènement au champagne !